Paris Art Passion

Paris Art Passion

IN AND OUT MY STUDIO LIFE

Julian Schnabel-Almine Rech Gallery-Paris-Haut marais.

Julian Schnabel

Almine Rech gallery

64 rue de Turenne

75003 Paris

Jack climbed up the beanstalk

to the sky of illimitableness

where everything went backwards.

19 octobre-14 novembre 2015

©Julian Schnabel-courtesy Almine Rech Gallery-Paris.(CLIQUER/AGRANDIR)

©Julian Schnabel-courtesy Almine Rech Gallery-Paris.(CLIQUER/AGRANDIR)

Julian Schnabel est un peintre néo expressionniste et un cinéaste americain né le 26 octobre 1951 à New York.

Sa famille quitte très tôt NYC pour la petite ville de Bromnsville au Texas.

Il expose seul pour la première fois à la Mary Boone gallery sur la cinquième avenue et participe à la biennale de Venise en 1980.

C'est un ami personnel de l'architecte canadien Franck Gehry.

Il commence une carrière de réalisateur avec "Basquiat", film biographique sur Jean Michel Basquiat puis viennent "Avant la nuit" et "Miral" d'après le roman de Rula Jebreal.

Depuis 2010 il expose à Londres, Milan et Paris. une serie de photographies polaroïd prises depuis 2002 qu'il retouche à la peinture pour mieux en souligner les points saillants.

Ses toiles traitent à la fois de l'abstraction et de la figuration. Il travaille de différentes manières sur la toile, comme les collages de matériaux divers.

©Julian Schnabel-courtesy Almine Rech Gallery-Paris.
©Julian Schnabel-courtesy Almine Rech Gallery-Paris.
©Julian Schnabel-courtesy Almine Rech Gallery-Paris.

©Julian Schnabel-courtesy Almine Rech Gallery-Paris.

Julian Schnabel l'a dit il aime "entreprendre quelque chose qui soit l'antithèse de la raison". Ses peintures respirent la liberté d'une façon qui reste encore aujourd'hui incompréhensible, inquiétante, hypnotique.

Cette exposition nous plonge dans trente ans d'une poursuite constante, patiente, marquée par un acharnement obstiné et néanmoins serein à atteindre ces "abimes de spontanéité pure"-marque de fabrique de l'artiste.

©Julian Schnabel-courtesy Almine Rech Gallery-Paris.
©Julian Schnabel-courtesy Almine Rech Gallery-Paris.

©Julian Schnabel-courtesy Almine Rech Gallery-Paris.

Aujourd'hui à Paris cette exposition est une renaissance: la présentation chez Almine Rech d'un ensemble de douze pièces dont l'oeuvre centrale est Virtue(1986) montrée pour la première fois lors de la biennale du Whitney en 1987.

©Julian Schnabel-courtesy Almine Rech Gallery-Paris.

©Julian Schnabel-courtesy Almine Rech Gallery-Paris.

Grande, impressionnante, Virtue est réalisée à partir d'une bâche décrépite rehaussée d'une bannière sur laquelle est écrite en lettres d'or le terme éponyme. Cette oeuvre n'avait pas laissé les critiques indifférents au Whitney. Elle est devenue une pierre de touche pour le peintre qui la garda presque trente ans loin des regards du public dans sa collection personnelle.

©Julian Schnabel-courtesy Almine Rech Gallery-Paris.

©Julian Schnabel-courtesy Almine Rech Gallery-Paris.

Peintre, sculpteur et realisateur Julian Schnabel est l'un des artistes vivants parmi les plus connus de son époque. Son oeuvre n'a cependant été exposée et étudiée qu'à de rares occasions et n'a commencé que recemment à être montrée, comprise et appréciée à une plus grande échelle.

Ses toiles les plus récentes, ici "Tour of hell" ont été réalisées à partir de grands tirages de photographies du plafond décrépit d'un ancien bâtiment. Il fait imprimer certaines de photographies sur des toiles polyester, materiau qui boit cette impression. Ensuite la peinture aerosol qu'il utilise pour peindre la toile imprimée la traverse elle aussi au lieu de rester en surface. Julian Schnabel ne s'est pas soucié de cela bien au contraire il a réagi par rapport et décidé de retourner les toiles afin de les retravailler sur l'autre côté.

On y retrouve ainsi une "ardeur à accepter le risque" ainsi que "le courage de doubler la mise, de sacrifier quelque chose de réussi pour le bien de quelque chose dont je n'aurais jamais pu imaginer l'existence".

©Julian Schnabel-courtesy Almine Rech Gallery-Paris.
©Julian Schnabel-courtesy Almine Rech Gallery-Paris.
©Julian Schnabel-courtesy Almine Rech Gallery-Paris.

©Julian Schnabel-courtesy Almine Rech Gallery-Paris.

Julian Schnabel utilise bâches et peinture en aérosol depuis plus de trente ans. Un aspect de son travail qui à l'instar d'autres facettes de sa production etait jusqu'à peu très rarement remarqué.

"Peindre, c'est mon moyen de survie, c'est ce que je fais pour tenir une journée, pour trouver ma place dans ce monde"

©Julian Schnabel-courtesy Almine Rech Gallery-Paris.
©Julian Schnabel-courtesy Almine Rech Gallery-Paris.

©Julian Schnabel-courtesy Almine Rech Gallery-Paris.

En mars dernier le museum of modern art annonçait sa première acquisition d'une peinture de l'artiste. Cet intérêt pour son travail fut attribué à son importance indéniable dans le développement de la génération actuelle.

Pour un artiste qui a toujours été considéré comme en avance ou en retard sur son temps, en marge ou en décalage, cette exposition organisée chez Almine Rech nous dit que l'heure de Julian Schnabel a sonné, et que pour une fois son temps, c'est maintenant.

Texte d'après wikipédia et Joachim Pissarro

©Julian Schnabel-courtesy Almine Rech Gallery-Paris.
©Julian Schnabel-courtesy Almine Rech Gallery-Paris.

©Julian Schnabel-courtesy Almine Rech Gallery-Paris.

Julian Schnabel-Almine Rech Gallery-Paris-Haut marais.

Chris.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article