Paris Art Passion

Paris Art Passion

IN AND OUT MY STUDIO LIFE

Daniel Richter-Le Freak-galerie Thaddaeus Ropac.

©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac. (CLIQUER/AGRANDIR)
©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac. (CLIQUER/AGRANDIR)

©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac. (CLIQUER/AGRANDIR)

Daniel Richter

Le Freak

22 juin-29 juillet 2017

Galerie Thaddaeus Ropac

7 rue Debeylleme 

75003      Paris

©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac.

©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac.

Un passage à Paris entre deux sejours picards, honorer un rendez vous à l'atelier, reprendre pieds dans la vie parisienne et aussi faire le tour des expos du haut marais afin de me rassasier de couleurs avant de regagner ma campagne et d'y continuer les préparatifs pour y construire un atelier.....

Un passage donc chez Thaddaeus Ropac marais afin d'y voir la dernière présentation des oeuvres de Daniel Richter....

©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac.
©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac.

©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac.

La galerie Thaddaeus Ropac présente actuellement Le Freak, une retrospective des nouvelles oeuvres de Daniel Richter qui constitue une rupture avec son style des dix dernières années.

"Je voulais prendre mes distances avec un certain type de narration et m'éloigner d'une approche théâtrale ainsi que du fardeau de savoir ce que j'allais faire par avance" déclarait recemment Daniel Richter.

©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac.
©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac.
©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac.

©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac.

Dans ces nouvelles peintures les figures et formes sont plus explicites tout en conservant un degré d'abstraction renforcé par les dégradés de couleur à l'arrière plan.

©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac.

©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac.

Des lignes tracées au crayon gras délimitent des zones colorées d'où émergent des formes dans des poses pseudo pornographiques. On aperçoit des jambes écartées, des dos cambrés, des mains agrippées, des bouches largement ouvertes.

©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac.

©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac.

Chez Richter, l'imagerie pornographique est une sorte d'inspiration et de modèle de base servant à explorer l'énergie, le mouvement, la surface et la couleur.

©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac.
©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac.

©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac.

Pour l'historienne d'art Eva Meyer-Hermann, l'artiste capture et reflète aussi la marchandisation du désir dans notre quotidien sur-stimulé.

©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac.

©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac.

En 2015 dans son essai pour le catalogue de l'exposition de Richter, HELLO I LOVE YOU, elle écrit:"Les figures humaines ainsi que leurs potentielles relations interpersonnelles sont dissoutes. Dans une démarche proche de l'art post-internet, leur nouvelle présence picturale engendre un commentaire sur la disparition de la vie privée et de l'individualité, qui ont été noyées dans une course à la consommation alimentée par la promess de satisfaction universelle du désir".

©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac.
©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac.

©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac.

©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac.

©Daniel Richter-Le Freak-courtesy galerie Thaddaeus Ropac.

Il me restera à vous parler de mon passage chez Karsten Greve ainsi que chez Perrotin et aussi si j'en ai le temps à mon retour vers ma campagne de l'expo Manessier dans le musée de la cathédrale de Saint Riquier...

Bon été.

chris

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lizagrece 06/07/2017 19:55

Merci pour cette visite bien commentée.